Un article paru dans la Voix du Nord le 25 novembre 2013 qui parle d'une action que nous menons :

Seclin : les gens du voyage pourront vivre heureux au pied de leurs arbres

2015299062_B971479329Z.1_20131125183830_000_GL51IF20F.1-0.jpg.png

L’année prochaine, les familles de l’aire d’accueil des gens du voyage de Seclin pourront profiter d’un beau verger au sein même du site où elles vivent. En effet, samedi, leurs enfants ont planté quatre pommiers, poiriers, cerisiers et pruniers et une centaine de mètres de haies champêtres avec des responsables de l’Areas, de l’association Des jardins et des hommes, du Carrefour de l’amitié de Seclin et du syndicat mixte des gens du voyage qui gère les aires d’accueil sur LMCU.

« C’est la première fois qu’on fait une opération de ce type sur une aire d’accueil de gens du voyage, indique Anja Schmid, chef de projet à l’association Des jardins et des hommes. Notre credo est de transformer des espaces urbains en lieu de ressourcement, pour lutter contre les inégalités sociales et écologiques. » En général, l’association travaille avec des adultes, parents d’élèves, enseignants ou bailleurs sociaux, mais samedi, les arbres ont été plantés dans une joyeuse ambiance par les enfants des familles qui habitent sur l’aire seclinoise. « Tout le monde a mis la main à la pâte. Les enfants pourront récolter les fruits des arbres qu’ils ont plantés », ajoute Anja Schmid. C’est l’idée de base de cette opération : que les familles s’approprient ce verger et ces haies (qui produiront des noisettes, des mûres ou d’autres petits fruits) et les entretiennent. « En faisant participer les enfants au projet, on leur explique que s’ils abîment les arbres, ils n’auront pas de fruits l’année prochaine », indique Claudine Felez, du syndicat mixte.

La plupart des enfants fréquentent le centre de loisirs le Carrefour de l’amitié et la ville a utilisé le Fonds de Travaux Urbains (FTU) qui permet de financer des projets de « micro aménagement » en lien avec la sécurisation des espaces, la qualité environnementale, la propreté et l’entretien, la convivialité d’espaces publics. En novembre 2012, une réunion avec les familles a permis de dessiner plusieurs projets : cette plantation d’arbres de samedi, qui sera suivie d’une autre, au printemps, de plantes potagères et d’herbes aromatiques, « des parcelles expérimentales » selon Claudine Felez. Mais les habitants ont également demandé la création d’un terrain de pétanque, qui sera réalisé l’année prochaine. « C’est bien qu’ils s’impliquent dans ce type d’action », indique Julien Chatelain, de l’Areas en train de creuser un trou avec des enfants qui fréquentent l’école Durot de Seclin. L’aire d’accueil est composée de seize emplacements, que se partagent deux grandes familles. Elles auront donc désormais aussi seize arbres fruitiers à se partager.